UN DOUBLE : LEGION D'HONNEUR ET INFORMATION JUDICIAIRE

Publié le par balkaland

Isabelle Balkany décorée en douce

Le Canard Enchaîné, mercredi 28 mai 2008

Sarko aurait-il la Légion d'Honneur honteuse ? Il devait remettre le 27 mai, les insignes de Chevalier de la Legion d'Honneur à son amie Isabelle Balkany au cours d'une réception à l'Elysée. Mais la cérémonie est restée privée : elle ne figurait même pas dans l'agenda officiel du Président et ses collaborateurs refusent de divulguer le moindre détail.

Cette pudeur est compréhensible. La breloque a, en effet, été décernée au titre des fonctions que cette dame exerce depuis vingt ans comme vice-présidente chargée des affaires scolaires au Conseil Général des Hauts-de-Seine, présidée naguère par un certain Sarkozy. Or, l'information judiciaire ouverte au tribunal de Nanterre sur les marchés publics du conseil général vise les services placés, entre autres, sous l'autorité d'Isabelle Balkany, et plusieurs de ses proches sont aujourd'hui mis en examen.

Entendue comme témoin, en février dernier, par la juge d'instruction Patricia Simon, Isabelle Balkany a expliqué qu'elle était une simple élue et qu'elle ne connaissait ni le fonctionnement des marchés publics ni les personnes impliquées dans cette affaire.

C'est la Légion d'Honneur qui rend amnésique, ou l'amnésie qui mérite la Légion d'Honneur ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article