Patrick Balkany, DEPUTE MAIRE DE LEVALLOIS PERRET, confisque une caméra de BFMTV

Publié le par BALKALAND.FR

Patrick Balkany, DEPUTE MAIRE DE LEVALLOIS PERRET, confisque une caméra de BFMTV

patrick-balkany-bfmtv_4720535.png
Le député-maire de Levallois-Perret, où il se représente aux municipales, s'est emporté après des questions sur ses ennuis judiciaires. Alors que la caméra reste en marche, il essaie de retirer l'enregistrement dans une remise où sa femme tente de le calmer. 
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ump/video-patrick-balkany-confisque-une-camera-de-bfmtv-vous-nous-faites-chier_1320154.html#QCVg26iAoA5LZ7UP.99

"Cassez-vous!" BFMTV diffuse ce mardi une vidéo datée du 26 janvier 2013 dans laquelle Patrick Balkany perd son sang-froid. A sa permanence, le député-maire UMP et candidat aux municipales de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) s'en prend aux journalistes de la chaîne d'information, vexé d'être interrogé sur ses ennuis judiciaires. Son épouse, première adjointe à la mairie de Levallois-Perret, et lui-même sont visés par des enquêtes pour blanchiment de fraude fiscale et détournement de fonds publics

 

 

"Je ne sais même pas de quoi vous parlez", répond dans un premier temps Isabelle Balkany. "Tirez-vous. [...] Je garde la caméra. Je la garde parce que vous nous faites chier!", s'emporte Patrick Balkany après avoir été questionné à son tour. 

"Non Patrick, quel gâchis!"

Le cofondateur du RPR s'empare effectivement du matériel des journalistes et l'emporte à l'intérieur de sa permanence. La caméra tourne toujours, alors que Patrick Balkany, hors de lui, s'isole dans une remise du bâtiment et indique à voix haute vouloir retirer la bande vidéo de l'appareil. Il est rejoint par sa femme qui lui crie dessus: "Tu arrêtes, tu te calmes! Patrick!"  

Dans cette scène surréaliste, la caméra, toujours en route, filme un carton où est inscrit "Sarkozy", tandis que le député des Hauts-de-Seine, nerveux, tente de retirer la bande vidéo. Une autre personne présente dans la réserve s'exclame: "Pas aujourd'hui, pas maintenant! Non Patrick, quel gâchis!"  

La journaliste de BFMTV précise en voix off qu'Isabelle Balkany a ramené quelques minutes plus tard la caméra à ses propriétaires, sans avoir touché à l'enregistrement. 

"Je suis désolé"

Interrogé par France Bleu, Patrick Balkany affirmait mardi regretter son geste. "Je suis désolé de m'être emporté. J'ai peut-être eu une réaction violente. Mais le journaliste m'a agressé avec des questions extrêmement déplacées". 


www.balkaland.fr
Lionel FAUBEAU

 

Commenter cet article