LEVALLOIS : LES CHIFFRES OFFICIEL SUR LA CRIMINALITE ET LA DELINQUANCE

Publié le par BALKALAND.FR


 


LEVALLOIS : LES CHIFFRES OFFICIEL SUR LA CRIMINALITE ET LA DELINQUANCE





Quels sont les chiffres sur Levallois-Perret ? Interrogeons nous sur l’efficacité des caméras ?


 


1) Les chiffres :


 


Nos chiffres proviennent du rapport sur  « la criminalité et la délinquance constatées en France sur 2010 (..) d’après les statistiques centralisées par la Direction Centrale de la Police
Judiciaire. »


 


Les chiffres sont présentés sous forme d’un tableau comparatif sur la période 2008/2009/2010, en comparant 3 villes des Hauts de Seine :


 


La Garenne Colombes : ville pavillonnaires, 8 policiers municipaux (http://www.lagarennecolombes.fr/index.php/Police-municipale?idpage=419&idmetacontenu=) et pas de caméras de
surveillance (aucune information à ce sujet sur le site de la ville). http://www.ville-levallois.fr/Menu-Clic/Police-municipale) , 50 caméras selon le site. http://www.ville-gennevilliers.fr/) il n’y a aucune
information sur la police municipale et la présence d’une vidéosurveillance http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPT/Rapport_public_thematique-securite_publique.pdf http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/114000532/0000.pdf


 


Levallois : ville d’immeubles à forte densité de population, 81 policiers municipaux (


 


Gennevilliers : ville a forte mixité sociale, et connue dernièrement pour ses violences urbaines. Sur le site de la ville (


 
 


LA GARENNE COLOMBES
                                               
 2010     2009    2008


TOTAL DES INFRACTIONS 1068    1142   1033


Dont 2010 :


Atteintes volontaires à l'intégrité physique


113


Atteintes aux biens


804


Escroqueries et infractions économiques et financières


144


 


LEVALLOIS                            2010   
 2009     2008


TOTAL DES INFRACTIONS  3593    4029    3573


Dont 2010 :


Atteintes volontaires à l'intégrité physique


469


Atteintes aux biens


2 334


Escroqueries et infractions économiques et financières


781


GENNEVILLIERS
                                              
  2010    2009     2008


TOTAL DES INFRACTIONS 3358    3585     3593


Dont 2010 :


Atteintes volontaires à l'intégrité physique


660


Atteintes aux biens


2 439


Escroqueries et infractions économiques et financières


214





2) vidéosurveillance : efficace ou pas et le coût ?


 


C’est un rapport de la Cour des Comptes qui vient répondre à cette question :


 


« Selon le « tableau de bord vidéoprotection » mis en place par l’Acsé, le visionnage des images ne


s’effectue pas en temps réel pour 37 % des systèmes de vidéosurveillance, »


« les risques de dérives dans l’utilisation des systèmes de vidéosurveillance sont réels, notamment en matière de respect de la vie privée. »


 


« Les dépenses d’investissement :.


Il en ressort un coût moyen par caméra compris entre


11 500 € TTC à Villefranche-sur-Saône et 101 400 € TTC au sein de la


communauté d’agglomération de la Vallée de Montmorency. Sur un


ensemble de 1 314 caméras de voie publique, le coût moyen pondéré est


estimé à 36 600 € TTC par caméra100. »


 


« le coût annuel de fonctionnement des systèmes


de vidéosurveillance, incluant la rémunération des personnels


d’exploitation, les frais de maintenance et éventuellement la location des


liaisons numérisées, est très variable en fonction des caractéristiques


techniques .(…) Il en résulte pour l’échantillon


analysé une valeur moyenne pondérée de 7 400 € par caméra et par an. »


 


« Diverses études ont été réalisées à l’étranger, notamment au


Royaume-Uni, aux Etats-Unis et en Australie (…)


« ces études conclu à l’absence d’impact


statistiquement significatif de la vidéosurveillance sur l’évolution de la


délinquance, »


 


 


__________CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS ________


L’Etat a engagé un programme de triplement en trois ans (2010-


2012) du nombre de caméras de surveillance de la voie publique, en


tablant sur l’efficacité de cette technologie pour prévenir les faits de


délinquance et améliorer les capacités opérationnelles des forces de


sécurité en matière d’interpellation, d’enquête et de maintien de l’ordre.


Ce programme nécessite un investissement qu’on peut estimer à


300 M€, subventionné, en moyenne, à hauteur de 40 % par l’Etat, au


moyen du fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD)


doté de 30 M€ en 2010. Les collectivités territoriales financent 60 % de


l’investissement et supportent les dépenses de fonctionnement, de l’ordre


de 300 M€ par an.


En conséquence, il aurait été souhaitable, notamment du fait de


l’importance des sommes en jeu, qu’une évaluation de l’ efficacité de la


vidéosurveillance accompagne, sinon précède, la mise en oeuvre, de ce


plan de développement accéléré.


La France se caractérise par la quasi-absence d’enquête


scientifique sur le sujet.


www.balkaland.fr
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article