COLOMBES PASSE AUX PV VIDEO

Publié le par BALKALAND.FR

Colombes passe aux PV vidéo

Logo_colombes.jpg

Après Paris, Asnières et Puteaux, Colombes n’attend plus que le feu vert préfectoral pour s’y mettre en septembre.

 

 

Ne souriez pas, vous êtes verbalisé. Après Paris, Asnières et Puteaux, c’est au tour de Colombes de moderniser son système de verbalisation. La commune n’attend plus que le feu vert de la préfecture. En septembre, une dizaine de secteurs de la commune seront couverts par la nouvelle arme de la police municipale : les PV par vidéosurveillance.

 

Il sera alors plus risqué pour l’automobiliste de se garer en double file, sur une place de livraison ou un emplacement gênant. Les caméras de vidéoprotection immortaliseront le contrevenant. Des contrevenants qui recevront leur amende quelques jours plus tard directement dans leur boîte aux lettres. Aucune pervenche ou ASVP ne sera nécessaire pour glisser un papillon sous l’essuie-glace.

Ce système parfois décrié a déjà été mis en place à Asnières en avril 2012 et Puteaux en janvier dernier. Comme dans ces communes, Colombes compte cibler quelques secteurs bien précis. « Nous allons viser une dizaine de quartiers, là où un mauvais stationnement perturbe fortement le trafic. Le but est de le fluidifier, insiste Didier Poulhazan », directeur de la prévention et de la sécurité. Si toutes ces zones n’ont pas encore été définies, la vidéoverbalisation devrait s’appliquer aux grands axes comme la rue Paul-Bert, le boulevard de Valmy, l’avenue de Stalingrad, le centre-ville et la place Aragon notamment.

L’objectif affiché n’étant pas de faire du chiffre à tout prix, la ville va prendre des précautions. « Deux photos seront prises à quelques minutes d’écart, poursuit Didier Poulhazan. Nous ferons ainsi la différence entre quelqu’un qui s’arrête en double file et quelqu’un qui stationne. De toute façon, tout cela est bordé par un accord entre le parquet et la ville. »

D’ici l’automne, les vidéos opérateurs de la police municipale, des fonctionnaires assermentés, seront formés à cette technique et une campagne de communication devrait informer le public. En outre, les zones visées seront signalées par des panonceaux.

Cet été, une verbalisation à blanc pourra être menée : les automobilistes en infractions retrouveront une amende factice sur leur voiture qui leur expliquera la nouvelle méthode de verbalisation. A l’automne, fini la prévention et la pédagogie, place à la sanction. « On mise aussi sur le buzz et le bouche-à-oreille », indique-t-on en mairie.

Dans le même temps, Colombes va mettre en place les PV électroniques sur l’ensemble du territoire. Là, un ASVP équipé d’un terminal signalera automatiquement les infractions. Les données seront transmises au centre des amendes de Rennes qui enverra la PV par courrier. Dans ce cas en revanche, l’agent laisse une trace de son passage : un papier indiquant que l’on a été verbalisé. Aujourd’hui, Colombes compte 40 policiers municipaux, 46 agents de surveillance de la voie publique (ASVP) chargés entre autre de la verbalisation et 61 caméras dans les rues.

L’an passé, près de 41000 PV pour stationnements ont été dressés à Colombes. Sur les cinq premiers mois de 2013, la police municipale en est à 22215, soit 13% de plus qu’en 2012 sur la même période. De quoi convaincre la municipalité d’utiliser ses caméras. « Attention, prévient-on en mairie, les opérateurs ne seront pas des machines à PV. La priorité numéro un des caméras est la lutte contre la délinquance. » En clair, entre utiliser une caméra pour verbaliser et s’en servir pour suivre un fuyard ou arrêter des truands… il n’y a pas photo.

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/colombes-passe-aux-pv-video-07-06-2013-2874341.php

 

WWW.BALKALAND.FR

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article