COLOMBES : GOUETA JUGE INUTILE LES PRIMAIRES UMP

Publié le par BALKALAND.FR

La commission d’investiture UMP a désigné ses candidats aux municipales dans les grandes villes. 

 A Colombes, une primaire aura lieu. Asnières devra attendre.

 

goueta.JPG

COMMUNIQUE DE PRESSE – Nicole GOUETA fait appel de la décision prise par la Commission d’Investiture UMP de faire des « primaires » sur Colombes

Le spectacle indigent offert par la droite à Colombes

 

Décidément, Colombes et les Colombiens ne méritent pas un tel spectacle. Le Parisien s’en est fait l’écho ce jeudi 13 juin (l'article ci-dessous). Mais cela dure depuis maintenant des mois. Je veux parler du combat frontal entre Madame Goueta et Monsieur Rainfray, afin de décider qui conduira la liste UMP aux prochaines élections municipales. Pendant ce temps, les Colombiens attendent toujours les idées et les projets de l’opposition pour leur ville…


Ces derniers jours, la tension est montée d’un cran  dans l’opposition. Une confrontation qui s’illustre par des échanges d’inepties, proche du degré zéro du débat politique. Un spectacle public donc, au grand malheur de nos concitoyens qui attendent plutôt des réponses à leurs problèmes quotidiens.

Nicole Goueta propose désormais publiquement un marchandage à son éternel second couteau Lionnel Rainfray, je cite: « Il vaut mieux partir ensemble. Je lui laisse la place au bout de trois ans (…)». Pour madame Goueta, la ville de Colombes est donc une « place » qui sert de variable de négociation pour obtenir la tête de liste UMP face à son rival. Indécent !

Lionnel Rainfray prend lui les Colombiens à témoin : « Je suis conforté par le porte à porte : les gens sont contents d’avoir le choix entre deux candidats, de générations différentes. » On notera l’élégance de celui qui vient frapper aux portes des Colombiens pour leur parler de l’âge de Nicole Goueta, et évoquer les problèmes internes de la droite locale. Indigent !

Le vacarme des invectives

Ne comptons pas sur cette droite pour élever le débat. Toujours aucun projet pour préparer la ville de demain, aucune volonté de débattre des préoccupations des habitants, accrues par la crise. Seul le vacarme des invectives lancées à l’un, puis à l’autre par presse interposée.

La fuite précipitée de Madame Yade après sa défaite en juin dernier laissait croire que la droite allait se reconstruire sur des options un peu moins stériles. Il n’en est rien. Les protagonistes de cette pièce dramatique pour la politique, préfèrent se chamailler.

Poursuivre notre travail au service des Colombiens

Nous espérons dans les prochains mois que le débat sur le fond ainsi que sur le bilan de notre municipalité sera possible. J’appelle de mes vœux un débat sur les sujets qui intéressent les Colombiens : logement, cadre de vie, écologie, démocratie, qualité des services publics, transports, culture, vie associative et sportive. Il en va du respect des habitants.

Pour sa part, la municipalité soudée poursuit son travail au service des Colombiens. Chacun peut le vérifier dans nos rues, nos quartiers avec les réalisations nombreuses, avec des projets partagés et avec des équipements modernes, qui rendent chaque jour Colombes plus solidaire, plus démocratique et plus écologique.

 

A Colombes (86 000 habitants), une première dans les Hauts-de-Seine, l’UMP a décidé d’organiser une primaire en septembre entre Nicole Gouèta, 76 ans, maire de 2001 à 2008 et toujours conseiller général, et Lionel Rainfray. Ce dernier se disait hier « enchanté de la décision », persuadé qu’il l’emportera, tandis que Nicole Gouèta lançait : « Ça confirme que l’UMP n’est pas très courageuse… Ils prennent le risque de laisser la ville à gauche. mais ce risque, ce sont eux qui le prennent… »

 

http://alexisbachelay.typepad.com/

 

 

www.balkaland.fr

 

 

Commenter cet article