BIENVENUE EN BALKALAND : LEVALLOIS VILLE ENDETTEE !!! QUI VEUT ENCORE CROIRE AU PERE NOEL ?

Publié le par BALKALAND.FR

 

BIENVENUE EN BALKALAND : LEVALLOIS VILLE ENDETTEE !!!

 

IMG 0475

 

Projets pharaoniques (les 2 Tours), départ de « Grosses » entreprises (Carrefour, Aon…), réceptions somptuaires = augmentation de la dette par habitant = Levallois ville la plus endettée de France.

 

La ville « paillette » du Député-Maire Patrick BALKANY ne cesse de s’endetter au détriment des Levalloisiens qui, comble de la situation, renouvellent régulièrement leur fidélité lors des élections locales !

 

Pourtant, derrière les dorures, la dette est bien présente, tantôt dénoncée par l’opposition socialiste, tantôt par la Chambre Régionale de la Cour des Comptes, tantôt aussi par des quotidiens financiers qui dénoncent la gestion de la Ville (CAPITAL, CHALLENGES).

 

En chiffre :

De 2000 à 2006, la dette de la commune a doublé, passant de 156 M€ à 236 M€ soit 3 777 € par habitant (contre 1 619 € pour la moyenne du Département).

A la fin 2008, la dette totale de Levallois-Perret s'élevait à 496,6 M€ soit un record de 9 300 € par habitant.

Fin 2009, la dette de Levallois atteignait 785 M€, soit 12 400 € par habitant, un record national.

 

Lors du dernier Conseil Municipal avec l’adoption du budget primitif, la Mairie UMP n'a prévu que 50 millions de remboursements contre un volume d'emprunt supplémentaire de 97 millions même si cette somme ne sera sans doute pas utilisée entièrement.

 

Patrick BALKANY, qui tient à ne pas augmenter les impôts locaux, doit faire preuve de beaucoup d’inventivité pour essayer de réduire la dette pharaonique de la ville de Levallois-Perret : mise en place d’une nouvelle « taxe de balayage » (Coluche dirait pour « laver plus blanc que blanc ») représentant  + 4.5 M€, augmentation des PV de circulation (la Ville à investit dans un nouveau véhicule + création d’une préfourrière) représentant + 0.5 M€.

 

Il est a noter que le 12 août 2009 la société de notation (Dont Patrick BALKANY était fier), FITCHRATINGS, a retiré les notes de la Ville de Levallois car celle-ci n’émettait plus de billets de trésorerie. Les dernières notes étaient à long terme de A- et à court terme F2 (très médiocre).

 

Le 21 janvier 2009 FITCH avait confirmé les notes principalement au motif que la SEMARELP, société d’économie mixte détenue à 80 % par la Ville, disposait d’un engagement ferme d’achat des droits à construire (DAC), faisant référence à la ZAC Collange Front de Seine et le projet des 2 Tours hautes de 164 mètres pour accueillir un hôtel de luxe + des bureaux et appartements de standing.

 

Or, depuis plusieurs mois le Sheik AL JABER (MBI), ne règle pas ses échéances soit au total 243 M€ non réglés à la Ville sur les DAC.

 

Suite à une assignation devant le tribunal administratif et une autre devant le tribunal correctionnel, la Mairie vient de récupérer le terrain du Front de Seine (ex Fiat) avec la possibilité de le proposer à d’autres investisseurs.

 

Aujourd’hui, la SEMARELP (dirigée par un proche de Patrick BALKANY : Jean Pierre AUBRY) ne peut pas régler l’avance de fond effectuée par la Mairie.

 

Cette dernière est donc contrainte de rééchelonner se dette auprès de ses 6 banques dont la principale DEXIA qui a permis à la Ville d’emprunter pour 228 M€. 

 

Plus que jamais la Ville à besoin de croire au Père Noël pour réduire sa dette !!!

 

Lionel FAUBEAU

 

www.balkaland.fr

Commenter cet article