ISABELLE BALKANY : "LE DOSSIER DES HAUTS DE SEINE ENTERRE"

Publié le par www.balkaland.over-blog.com

http://inventerre.canalblog.com/tag/isabelle%20Balkany

Sarkozy préside à l’enterrement des fausses factures de son ancien fief

Le Canard Enchaîné du 25/02/09

 

Avec la bénédiction du procureur, le juge Courroye, l’enquête devrait finir à la poubelle, ou se conclure par le procès de quelques lampistes des Hauts-de-Seine…

 

A près d’interminables et douloureuses réflexions, le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, annonce au »Canard » qu’il prendra, « au mois de mars », une décision sur le dossier des fausses factures qui empoisonne la vie de Sarkozy et de sa protégée Isabelle Balkany.

 

Il serait temps : c’est en janvier 2005 que l’enquête préliminaire sur les marchés de construction et de rénovation des collèges des Hauts-de-Seine a été ouverte. Elle n’a pas bougé d’un iota depuis la prise de fonctions de Courroye, au printemps 2007…

 

Pour expliquer un tel retard, le parquet assure que le magistrat compétent avait « d’autres dossiers à traiter ». On s’en doutait : les enquêtes qui visent le Président et son entourage ne sont jamais les plus urgentes. Mais, avant de clore le dossier, Courroye a demandé à la police de procéder à d’ultimes auditions. De pure forme, il semble bien.

 

Selon le parquet, le procureur hésite, désormais, entre un classement sans suite et le renvoi en correctionnelle de l’affaire. Apparemment pour juger quelques lampistes. La décision finale sera prise avec l’aval du conseiller pour la justice à l’Elysée, Patrick Ouart, qui suit ce dossier « signalé ».

 

Avalanches d’enquêtes.

 

Les investigations se sont terminées le 16 mai 2007. Ce jour là, alors que 21 coups de canon saluent l’entrée en fonctions du nouveau chef de l’Etat, les policiers de la Direction nationale des investigations financières se rendent dans les bureaux du Conseil général du « 9-2 » présidé, la veille encore, par Nicolas Sarkozy. Ils se font remettre des liasses de documents. Mais, après l’élection, la justice, tétanisée, ne remuera plus le petit doigt…

 

Placée sous la responsabilité d’Isabelle Balkany, vice-présidente du Conseil général, les collèges des Hauts-de-Seine engloutissent chaque année, quelque 100 millions d’investissement. Mais sous ce pactole se cache une mine de fausses factures : deux informations judiciaires distinctes ont déjà été ouvertes, en 2004, en 2005, sur les conditions d’achat des ordinateurs destinés aux élèves. Un simple hors-d’œuvre.

 

Filière Libanaise

 

Les policiers chargés de l’enquête préliminaire ont remarqué qu’un fonctionnaire impliqué dans l’affaire avait effectué de nombreux et inexpliqués voyages au Liban. Coïncidence : dans deux autres dossiers ouverts sur les achats de matériels informatique destinés aux élèves, les policiers ont découvert que l’argent détourné était transféré dans des banques libanaises avant d’être rapatrié à Paris en liquide par des passeurs. Les poches qui ont reçu ces liasses ne sont toujours pas identifiées. Et ça risque de durer…

 

Avant de voir leur enquête bloquée par le juge Courroye, les policiers se sont forgé une opinion. Selon eux, le haut fonctionnaire accusé d’avoir truqué les marchés ( accusé par l’ancien procureur en poste à Nanterre, Christophe Mirmand exilé par Sarkozy préfet de la Haute-Loire), n’a pu agir sans l’accord d’au moins une partie de sa hiérarchie.

 

L’intéressé conteste avoir commis la moindre irrégularité. Isabelle Balkany, elle, n’a jamais été entendue par la justice et continue toujours aujourd’hui à s’occuper des collèges… Et Sarkozy qui jadis supervisait lui-même les affaires scolaires du département, veille au grain.

 

En 2008, Patrick Devedjian, devenu président du Conseil général a le malheur de vouloir nettoyer « les écuries d’Augias » : le 20 mars 2008, au lendemain des élections cantonales, il décide priver dame Isabelle de ses fonctions.

 

Impossible. Quelques minutes après cette annonce, le portable de Devedjian sonne : Sarkozy lui intime l’ordre de réintégrer sa protégée aux mêmes fonctions. Il sera obéi dans le quart d’heure. Pour l’Elysée, Isabelle Balkany est intouchable…

 

sarkozy_avec_patrick_balkany_et_sa_637x0_1

Jean Sarkozy avec Patrick Balkany et sa marraine Isabelle Balkany

       

Posté par werdna à 00:10 - Justice - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article