Conseil général des Hauts de Seine :"des documents ont été égarés"

Publié le par balkaland

http://lesamisdanticor44.blogspot.com/search?q=balkany
lundi 2 juin 2008

Charles Villeneuve a oublié d 'en parler...

« Gouverner c'est choisir » disait Pierre Mendès France. Ce à quoi TF1 pourrait répondre : « faire de l'audimat c'est choisir ». Sur TF1 il y a des jeunes de banlieues avec leur pitbull, des prostituées d'Europe de l'Est, des Roumains, mais quand des faits divers concernent des racailles en col blanc, Jean Pierre Pernault est un peu moins bavard.

Et pourtant l'actualité délictuelle du 9-2 est riche comme l'indique l'édition du Canard Enchaîné du 28 mai dernier.

L'hebdomadaire relate ainsi les suites de l'affaire des marchés truqués du conseil général des Hauts-de-Seine, mettant en cause Isabelle Balkany. Les enquêteurs ont ainsi récemment découvert des factures étonnantes : une note de 7 325,50 € a ainsi donné lieu à un virement de...599 899,51 €! Ce cas n'est pas isolé. Certaines factures ont aussi été payées deux fois, d'autres ne correspondent à aucune prestation. Depuis l'entreprise a été mise en liquidation judiciaire, mais le patron a recréé une entreprise à Levallois, chez les Balkany. Côté conseil général, des documents ont été « égarés », la chambre régionale des comptes a elle détruit toutes les pièces justificatives...Même poisse concernant les disques durs de certains ordinateurs pouvant prouver les opérations : les flics les retrouvent mais constatent qu'ils ont été effacés au cours du week end précédent. Ils cherchent alors le cahier indiquant les entrées et sorties du personnel, mais malheureusement celui-ci a disparu....

Pour info Isabelle Balkany vient de recevoir la Légion d'honneur de la part de Nicolas Sarkozy, le 27 mai. Hors comme l'indique l'hebdomadaire Nicolas le Millionnaire (version politique du Greg le Millionnaire de TF1) a eu la décence de la lui remettre lors d'une cérémonie privée et non à l'Elysée. On suppose que cette pratique n'a rien à voir avec la réputation sulfureuse de ses amis.

Dernière info de l'hebdomadaire, Patrick Devedjian, qui souhaite moraliser les pratiques départementales, a porté plainte pour détournement de sable. L'affaire se déroule à Gennevilliers en 2007 sur le chantier d'un IUT. Des pelleteuses et des camions viennent retirer des tonnes de sables sur le chantier et les remplacent par des déchets. Préjudice pour le département, qui a dû en outre enlever à ses frais les déchets, un million d'euros.

Comme on le voit, dans le 9-2 tout va pour le mieux dans le meilleur des départements...

 

Commenter cet article