Logement : à Levallois, Patrick Balkany expulse 20 personnes

Publié le par balkaland

http://www.monputeaux.com/2004/09/logement_levall.html

Logement : à Levallois, Patrick Balkany expulse 20 personnes

20 personnes ont été expulsées hier à Levallois-Perret, sur décision du maire Patrick Balkany, grand ami de Joëlle Ceccaldi-Raynaud (rappelons que la députée-maire de Puteaux avait été la seule parlementaire à soutenir publiquement Patrick Balkany lors de la campagne législative de ce dernier).

Annie Mandois, conseillère municipale communiste de Levallois-Perret, a publié le communiqué suivant :

"LA HONTE ET LA COLERE : encore des familles expulsées avant l'hiver !
A Levallois- Perret, la barbarie continue. L'expulseur Balkany continue à sévir, sans aucun état d'âme!

Ce 16 septembe 2004, une vingtaine de personnes dont 9 enfants ont été expulsées avec intervention de la police, en pleine matinée, alors que certains étaient au travail et les enfants à l'école !

Leurs affaires emportées à Villetaneuse dans un garde-meuble par un déménageur, les célibataires se sont retrouvés à la rue et les familles (3) transportées dans des hôtels, qui pour 2 d'entre elles se trouvaient à Sarcelles, ce qu'elles ont refusé afn que les enfants puissent continuer à aller à l'école. Ils sont tous scolarisés à Levallois-Perret depuis plusieurs années ! Ce soir, on ne sait où elles dormiront !

Voilà l'horreur qui continue malgré toutes les déclarations de Mr Borloo sur la cohésion sociale! Quelle cynisme!

Comment les autorités publiques peuvent elles continuer à se comporter ainsi en 2004, dans un pays développé comme la France, et traiter des humains pire que des chiens et mettre ainsi des enfants en grand danger: "c'est la honte", " ça devrait pas exister surtout pour des enfants", "je croyais que cela n'existait plus" s'indignaient les passants!

Ces femmes, ces hommes, ces enfants ne demandent qu'un logement décent pour vivre normalement, mais dans une ville - l'immenble lui appartient- comme Levallois-Perret et le département des Hauts-de Seine- sous la houlette des Balkany, Sarkozy, Pasqua, le logement social dérange, on préfère le luxe!

L'immeuble évacué d'ailleurs sera remplacé par un centre de formation pour sportifs de haut niveau,  mais aucun permis n'est encore délivré! Une locataire en titre y habite encore, au moins jusque fin décembre! Rien ne pressait sauf l'hiver qui approche et la fin momentanée des expulsions ! Donc il fallait les mettre dehors ! Quelle inhumanité ! Encore plus inacceptable! Jamais je n'accepterai cela!

Ne pouvait-on pas utiliser ce temps pour trouver un logement à ces familles - elles avaient déposé des demandes - et ne pas casser la scolarité des enfants?

Dans 1 semaine- délai d'aide de la ville et de la DASS- les familles seront laissées à leur triste sort : Où iront-elles, où seront scolarisés les enfants , comment se nourriront-ils le soir? Quel gâchis humain et financier!

Il faudra bien qu'un jour finissent ces pratiques comme les ont interdites sur leur territoire des maires communistes de notre région, afin de faire changer la Loi

L'affaire n'est pas terminée, les soutiens s'organisent".

Commenter cet article